Le Haras De Morphée

Le Haras De Morphée

Le Haras de Morphée est un lieu où tous vos rêves prennent vie ! Parcourez avec vos chevaux les vastes alentours du haras et résumez pour créer votre propre histoire
 

 :: Les installations :: -- Carrières des cerisiers Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Entrainements de Lost in the Echo
avatar
Messages : 502
Date d'inscription : 27/11/2018
Age : 22

Feuille du cavalier
Lunes:
44800/60000  (44800/60000)
Points concours:
59/60  (59/60)
Chevaux:
3/8  (3/8)
Admin du Royaume des Coeurs
Haku


Lost in the Echo De Morphéeétalon Deutsche reitpony de 5 ansD'une élégance à couper le souffle, d'une beauté presque irréelle et d'une puissance digne des plus grands chevaux ! Volontaire, dynamique, peur de rien Echo est un poney avec du sang et un caractère de gagnant. Mais malgré son caractère, il reste un poney avec un cœur qui demande aussi de un peu d'affection.

___________________________________________________

Sam 8 Déc - 21:55
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 502
Date d'inscription : 27/11/2018
Age : 22

Feuille du cavalier
Lunes:
44800/60000  (44800/60000)
Points concours:
59/60  (59/60)
Chevaux:
3/8  (3/8)
Admin du Royaume des Coeurs
Haku
Un peu de gymnastique

Lost in the Echo & Aloy

Nous arrivâmes dans la carrière, mais les autres cavaliers arrivèrent peu après nous. Je ressanglai le poney et me hissai doucement sur son dos. Je le fis marcher dans toute la carrière aux deux mains avant de le lancer au trot. Je jouais doucement dans mes doigts en demandant un bon engagement, et le poney vint au fur et à mesure de mettre sur la main. Je le félicitai et continuai ma détente. Je lui fis faire des figures de manèges ainsi que quelques transitions, dans lesquels il garda un bon équilibre et une bonne attitude. J’étais fière de lui, on voyait déjà les effets de notre dernière séance.

Sous demande de la monitrice, nous repassâmes au pas afin de le laisser souffler et je le ressanglai donc d’un trou. La monitrice nous demanda donc de venir sauter une petite croix qui était suivie de barres au sol à une foulée chacune. Echo fit un gros saut pour le premier passage, mais se rattrapa à l’autre main. La monitrice releva la croix et je retournai dessus aux deux mains. Elle installa ensuite un petit vertical une foulée derrière et nous retournâmes sur le dispositif. Echo n’eut aucun mal à enchainer les deux sauts, même quand la hauteur du vertical fut augmentée.

Un autre vertical fut monté une foulé après le premier, ce qui faisait maintenant une ligne de trois obstacles. Encore une fois, cela ne posa pas de problème au poney qui réalisait de magnifiques sauts. La monitrice augmentait peu à peu la hauteur des obstacles, puis elle installa un oxer à la fin de la ligne. Echo fut un peu surpris de découvrir un obstacle large comme celui-ci et fit un gros saut afin de le couvrir, puis refis un bon saut au second passage. La monitrice augmenta la hauteur et la largeur de l’oxer au fur et à mesure des passages.

A la fin de la séance, nous finîmes avec un oxer à un bon mètre vingt voire vingt-cinq, avec une largeur tout aussi impressionnante. J’avais peur que ça fasse trop haut pour le poney, surtout qu’il était encore jeune, mais j’essayai de cacher mon stress et nous nous dirigeâmes vers la ligne. Echo franchit les obstacles avec facilité et il s’envola par-dessus l’oxer avec une telle facilité que j’en fus vraiment surprise. Je le félicitai beaucoup, puis je revins à l’autre main, et il me fit des sauts tout aussi impressionnant. Je le caressai encore fois.

La monitrice nous dit de nous arrêter là-dessus, alors je repassai au trot, en extension d’encolure pour faire une récupération active. Une fois que tous les cavaliers eurent fini leur passage, je repassai au pas, rênes longues afin de faire récupérer le poney. Je le dessanglai et une fois qu’il eut reprit un rythme cardiaque et respiratoire normal, j’arrêtai le poney au milieu de la carrière. La monitrice nous fit un débriefing des points positifs et à améliorer, puis nous purent alors mettre pied à terre. Je remontai mes étriers puis retournai vers l’écurie.

___________________________________________________

Sam 8 Déc - 22:36
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 972
Date d'inscription : 21/09/2018
Age : 18
Localisation : Dans la chambre des secrets

Feuille du cavalier
Lunes:
35500/40000  (35500/40000)
Points concours:
51/60  (51/60)
Chevaux:
4/12  (4/12)
Admin des enfers !
Death
Très bonne séance de saut, c'est parfait :)

+4pts en saut
+2 en moral
+2 en complicité et confiance
+900 lunes

___________________________________________________

Le récit n'est plus l'écriture d'une aventure, mais l'aventure d'une écriture.
L'écriture est parole et silence à la fois.
Dim 9 Déc - 6:47
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 502
Date d'inscription : 27/11/2018
Age : 22

Feuille du cavalier
Lunes:
44800/60000  (44800/60000)
Points concours:
59/60  (59/60)
Chevaux:
3/8  (3/8)
Admin du Royaume des Coeurs
Haku
Abords des obstacles

Lost in the Echo & Aloy

Arrivés à la carrière, je fis rentrer le poney, puis refermai la porte derrière nous. Je ressanglai le poney, puis je me mis doucement en selle. Je fis alors marcher le poney un moment, rênes longues. Je réglai mes étriers et demandai au poney de parcourir toute la carrière, aux deux mains afin qu’il puisse observer son environnement. Je lui demandai progressivement de se mettre sur la main et j’entamai alors tout un travail de figures de manèges, telles que des doublets, des diagonales ou des cercles, en demandant évidemment l’incurvation sur chaque courbe.

Encore une fois il était très volontaire et appliqué, alors je le demandai le trot, et je le laissai faire quelques lignes droites aux deux mains avant de reprendre le travail d’assouplissement sur les courbes. Je fis ensuite quelques transitions trot/pas, pas/trot, puis trot/arrêt et arrêt/trot afin de vérifier sa réactivité et de l’avoir bien entre mes jambes et mes mains. Il venait très bien se tendre sur ses rênes, et c’était un plaisir de le travailler. Quand je le sentis bien à l’aise sur ces quelques exercices, je le repassai au pas pour le laisser souffler.

Je le ressanglai puis retirai son couvre-rein que j’accrochai à un des chandeliers de la carrière. Après quelques minutes, je repris le trot, puis fis quelques cercles avant de me diriger vers un petit croisillon. Le poney fut un tout petit peu surpris, il faut un saut un peu gros, alors je revins à l’autre main, toujours au trot. Il fit cette fois un bon petit saut, et je le laissai galoper à la réception. Je le caressais, puis je lui demandai ensuite d’aller sur un petit vertical, cette fois au galop. Le but était dans un premier temps d’aborder les obstacles droits, et dans le calme, sans précipitation.

Au premier passage, il flottait un peu à l’abord, alors je le repris bien dans mes rênes, et revins plusieurs fois aux deux mains. Après quelques passages, il était beaucoup plus calé entre mes aides, et les abords étaient vraiment satisfaisants. A la réception des obstacles, je veillais également à le garder calme et bien cadencé. Je pouvais ensuite passer au prochain exercice. Il s’agissait donc d’enchainer deux obstacles, des verticaux en l’occurrence, séparés de quelques foulées sur une courbe. Le premier passage ne fut pas exceptionnel car Lost in the Echo ne s’attendait pas à se diriger vers un deuxième obstacle après le premier, mais au fur et à mesure, s’était de mieux en mieux.

Je faisais mon possible pour garder un poney calme, en cherchant aussi à obtenir une légère incurvation sur la courbe qui séparait les deux verticaux, et ceux-ci aux deux mains, évidemment. Le poney allemand était plus à l’aise à main gauche, alors j’approfondis un peu le travail à main droite afin qu’il n’y ait pas trop d’écart entre ses deux mains. Quand les passages furent vraiment bien, j’essayai d’enchainer un vertical, puis un petit oxer, toujours sur une courbe assez large. L’étalon commençait un peu à chauffer entre les deux obstacles, surtout qu’il devait donner un plus gros saut sur l’oxer.

Sur un passage, je lui demandai alors une transition au trot entre les deux obstacles, avant de repartir dans un petit galop pour franchir l’oxer. Cela aida le poney à comprendre qu’il devait rester calme, et il fit de très bons passages aux deux mains. Je lui demandai finalement de repasser au trot, en extension d’encolure, pour sa récupération active, très importante pour moi. Après quelques minutes, je le repassai au pas, lui remis son couvre-rein et le dessanglai d’un trou. Je le caressai longuement tout en le marchant, puis je finis par mettre pied à terre et rentrer aux écuries.

___________________________________________________

Aujourd'hui à 10:52
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: